Ch'tites flamiches au Maroilles (petites tartes au Maroilles)

Me promener dans cette jolie région qu'est l'Avesnois également appelée "Petite Suisse du Nord" m'a donné l'envie de vous présenter une ch'tite recette bien du Nord....Cette photo représente bien le paysage local...écrin de verdure dans lequel se niche des trésors du patrimoine...


C'est dans la ville même où à été prise cette photo qu'est né un fromage qui porte le même nom : le Maroilles.

Sous une croûte orangée un peu collante, baignant l'atmosphère d'un parfum fort et tenace, se cache une pâte blanche, tendre et au très doux "goût de reviens-y".
Dans le Nord, certains ont pour coutume de le déguster au petit-déjeuner, sur une tartine, trempé dans le café à la chicorée comme dans ce court extrait:


Euh.....moi non plus...je ne préfère pas...
Par contre, je ne serai pas contre ....une ch'tite flamiche au Maroilles!....comme celle-ci :

Bon, attention, sachez que lorsque vous aurez dégusté ce fabuleux petit plat, vos narines en mangeront encore le lendemain matin, voir le surlendemain....ne prévoyez donc pas d'invités les jours suivants, au risque de les voir faire la grimace en entrant chez vous!

J'ai choisi de les réaliser en portions individuelles, mais vous pouvez tout à fait la faire dans un moule à tarte traditionnel .

Voici les ingrédients :

-250g de farine
-140g de lait tiède
-10g de levure déshydratée
-3g de sel
-50g de beurre
-1 oeuf
-1/4 de Maroilles
-3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
-poivre du moulin

Au robot ou à la main, mélangez et pétrissez le lait tiède et la levure,  la farine, le sel, les 50g de beurre préalablement fondu et l'oeuf, jusqu'à l'obtention d'une pâte élastique. Faites une jolie boule, placez-la dans un cul-de-poule recouvert d'un torchon et patientez 20 minutes.
Pendant ce temps, ôtez la croûte du Maroilles (ça, je déteste, ça colle aux doigts...mais ça vaut le coup!) et coupez 12 fines tranches.
Scindez la pâte en 6 morceaux de poids égal et placez-les dans les empreintes grands ronds profonds. Étalez la pâte dans chaque rond.
Ajoutez 2 tranches de fromage au dessus.
Étalez une demie-cuillère de crème fraîche et donnez un tour de moulin à poivre.
Placez un torchon par dessus et oubliez vos flamiches pendant environ une heure dans un petit coin chaud.
Préchauffez le four à 220°C et faites cuire pendant 10à 15 minutes.
Servez accompagné d'une salade de mâche ou de pousses d'épinards...
et surtout....n'oubliez pas de vous laver les dents juste après le repas, surtout si vous devez embrasser votre amoureux....
Mmmmmmmmmmmmh.....!

Commentaires

  1. merci pour la promenade, sympa cette recette

    RépondreSupprimer
  2. Olalalala mon ventre en fait des bonds ! Laisse moi gouter sil te plaaaaaaaaaaaaait !!

    RépondreSupprimer
  3. Je connaissais le Maroilles mais pas la jolie ville qui lui a donné son nom ! Je préfère aussi mille fois ta recette qui me parait bien fameuse et fondante à souhait au "trempage" dans la chicorée du matin ! Bonne soirée, Françoise

    RépondreSupprimer
  4. Forcément j'adooooooooooooooore ...
    Et c'est parce que c'est " le qui pue " que je préfére , que je l'apprécie encore plus ... chez les autres !
    ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup malgré les risques olfactifs... olfactaux ? olfactifs ?
    Bises d'Isa-Marie

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour le clin d'œil je suis née et j'ai grandi dans l'Avesnois, à Fourmies et pour être exacte à Wignehies.
    Maintenant je vis en Avignon pour le travail mais mes pâture me manquent et j'y retourne une fois par an.

    RépondreSupprimer
  7. J'adore, un de mes fromages favoris (en hiver... pas le meilleur souvenir d'un maroilles oublié dans une voiture un été...)

    RépondreSupprimer
  8. une super entrée complete avec la salade

    RépondreSupprimer
  9. Je suis originaire de Nord alors en regardant ton article je sens la bonne odeur de Maroilles chaud dans la maison mais c'est vrai que le lendemain c'est moins bien mais c'est tellement bon ...j'attends de rentrer à Pâques pour en manger .
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  10. Je suis passée des centaine sde fois devant ce paysage ! en rentrant de Cambrai pour aller dans l'Avesnois , lorsque j'y habitais .... C'est joli au printemps avec tous les pommiers en fleurs , comme en boccage normand
    Merci du souvenir !

    RépondreSupprimer
  11. Il en reste ? Je t'en chippe une !
    Amitiés d'Isa-Marie

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Hummm ça sent jusqu'ici ! j'adore le fromage qui pue !!! LOL Et la croûte, faut la laisser, c'est ce qui pue ! A tester..quand mon zhom sera absent car lui déteste.. quoique à force d'obstination, je suis déjà arrivée à lui faire manger du reblochon (pourtant il était costaud..)sur des gnocchis donc je ne désespère pas... Bonne soirée Bisous

    RépondreSupprimer
  13. J'aurai été ravie de te rencontrer hier au salon du chocolat... Je viens d'ajouter ta cuisine à ma rubrique 'L'camarate eud'min coin' ...
    ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  14. parfait avec une petite salade !!pierre

    RépondreSupprimer
  15. J'adore le maroilles et cette recette est vraiment sympa !
    Bon dimanche.
    Christophe

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Forêt de chou romanesco sur collines de flans carotte

SITE EN COURS DE CONSTRUCTION.....

Je cuisine pour vos repas de fête